Diffuser et promouvoir la culture en mathématiques et en informatique déployée dans les sciences agronomiques à INRAE et rassembler la communauté des maths-info INRAE.

Back to top

Palmarès des Lauriers INRAE

16/12/2020
Type d'événement ou fait marquant: 
Actualité

COMMUNIQUE DE PRESSE - A l’occasion de la première cérémonie des Lauriers d'INRAE, un jury international a décerné six prix récompensant le parcours et l'engagement de femmes et d'hommes au service de la recherche d'excellence dans les domaines de l'agriculture, l'alimentation et l'environnement. Cette année, au regard de la situation sanitaire, la cérémonie a été organisée en distanciel et diffusée en direct depuis le site web INRAE. Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, Recherche et Innovation et Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, ont adressé leurs félicitations aux lauréats par un message vidéo.
Retrouvez ci-après le palmarès 2020 dévoilé lors de la cérémonie du 8 décembre, ainsi que des extraits de la cérémonie , en présence de Philippe Mauguin Président-Directeur général d’INRAE, des directeur.ice.s généraux.ales délégué.e.s d’INRAE et de l’ensemble des lauréat.e.s.

Le « Grand prix de la recherche agronomique » récompense Philippe Lemanceau, directeur de l’Unité mixte de recherche (UMR) Agroécologie au centre INRAE Bourgogne-Franche-Comté. Spécialiste de la biodiversité des sols et des interactions plantes-microorganismes, dès 2008 il anime une dynamique pour réunir les expertises et moyens présents dans la région pour mieux connaître et valoriser la biodiversité et les interactions au sein des agroécosystèmes pour une agriculture durable et multiperformante. Cela aboutira, en 2012, à la création de l’UMR Agroécologie accompagnée de la construction de plateformes expérimentales uniques, notamment grâce aux soutiens des tutelles, de l’Etat, et de la Région. Elle est maintenant reconnue aux niveaux national et international.

 

Le prix « Défi scientifique » est décerné à Hervé Cochard, directeur de recherche au centre INRAE Clermont-Auvergne-Rhône-Alpes. Ce prix récompense ses travaux sur le fonctionnement du système hydraulique des plantes qui ont largement contribué à revisiter et améliorer les connaissances sur la tolérance des arbres à la sécheresse dans un contexte de changement climatique. Les concepts et techniques qu’il a développés sont à l’origine d’un courant de pensée scientifique français en matière d’hydraulique des arbres et reconnu au niveau international.

 

Le prix collectif « Impact de la recherche » distingue l’équipe « Prévention et promotion de la cancérogénèse par les aliments » (PPCA) de l’unité Toxicologie alimentaire du centre INRAE Occitanie-Toulouse composée de vingt-cinq personnes. Depuis vingt-cinq ans, les chercheurs de l’équipe PPCA étudient le lien entre cancer du côlon et consommation de viande rouge et charcuteries. En 2013, ils démontrent le rôle de la consommation de charcuteries dans la promotion du cancer du côlon chez l’Homme. Et en 2015, l’OMS s’appuie notamment sur les publications de l’équipe pour classer la viande rouge et les charcuteries comme cancérigènes probables.

 

Le prix « Espoir scientifique » distingue cette année le parcours de deux jeunes chercheurs :

  • Charlotte Sinding, chargée de recherche depuis 5 ans au centre INRAE Bourgogne-Franche-Comté, s’intéresse à la flaveur, c’est-à-dire la combinaison du goût et de l’odeur. Une meilleure compréhension de la perception du goût et des odeurs pourrait permettre de limiter le sel ou le sucre dans les aliments par l’ajout d’arômes par exemple.
  • Thomas Opitz travaille depuis 6 ans sur les risques extrêmes au centre INRAE Provence-Alpes-Côte d’Azur. Des modèles mathématiques théoriques à leurs applications, ses travaux ont notamment permis de développer des modèles prédictifs pour les feux de forêt.

 

Le prix « Innovation pour la recherche » est décerné à François Laurens, ingénieur de recherche hors classe au centre INRAE Pays de la Loire, pour son parcours en faveur de l’innovation dans le domaine de l’amélioration de la pomme et des fruits à pépins. Il a notamment été l’initiateur d’une nouvelle organisation avec les professionnels, en associant très tôt les pépiniéristes pour les tests de nouvelles variétés de fruits.

 

Le prix « Appui à la recherche » est attribué à des femmes et des hommes dont l’apport est très particulier et significatif dans des activités d’expérimentation, de formation et de transfert. Cette année il récompense Dominique Chèneby, conseillère prévention du centre INRAE Bourgogne-Franche-Comté. Elle débute au sein de l’institut en tant que microbiologiste, puis se réoriente, après 20 ans de carrière, vers la gestion des risques professionnels. Très impliquée dans son métier, la gestion de la crise du COVID-19 est un moment fort de sa carrière pour l’organisation du centre et la gestion des stocks de matériel de protection.